Chien d’assistance : dans quels cas y recourir, pour quel type de handicap ?

Date : 11/01/2019 - Catégorie : Autour du chien

Cette page provient du site Le Mag du Chien
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.lemagduchien.com/dossier-146-chien-assistance.html

En plus d’être de formidables compagnons de vie, les chiens peuvent également jouer un grand rôle d’assistance pour les personnes souffrant d’un handicap les empêchant d’être totalement indépendantes. En effet, l’intelligence, la fidélité et la capacité d’écoute de certains types de chiens permettent de faciliter la vie de ces personnes, en plus de leur apporter un soutien moral quotidien.

Chien d’assistance : dans quels cas y recourir, pour quel type de handicap ?

Quels types de chiens utilise-t-on en tant que chien d’assistance ?

Tous les chiens ne sont pas aptes à devenir des chiens d’assistance. Des qualités bien spécifiques seront recherchées auprès du chien pour qu’il puisse répondre au mieux aux attentes et besoins de son maître. On aura ainsi besoin que le chien soit :

Des races de chiens ont donc été sélectionnées selon ces critères ; après tout un processus de dressage, ils sont parfaitement capables de remplir toutes ces exigences. Les principales races utilisées sont donc les labrador, golden retriever, malinois belge et malamute d’Alaska.

Comment se déroule le dressage d’un chien d’assistance ?

Le chien choisi pour devenir un futur chien d’assistance sera principalement repéré pendant qu’il est encore chiot, après qu’il ait été longuement observé par des professionnels et jugé apte à développer les capacités nécessaires. En effet, la phase de dressage est longue et complexe à assimiler, elle peut durer de 6 à 12 mois.

Cependant, il se peut que dans certains cas, ce soit le chien que possède déjà la personne handicapée que l’on forme à devenir son futur assistant, encore une fois seulement s'il en est jugé apte. Certaines associations travaillent même avec des chiens abandonnés ou de garde.

Les chiens suivront donc un long processus d’apprentissage, durant lequel ils apprendront toutes sortes d’actions, très inhabituelles pour un chien. L’intelligence de ces derniers en surprendra plus d’un, puisqu’ils apprennent par exemple à traîner une chaise roulante sur de courtes distances, à ouvrir ou fermer des portes, à sonner à des portes, allumer ou éteindre des lumières, ouvrir ou fermer des tiroirs, attendre à un passage piéton et traverser au bon moment, aller chercher des objets ou même aider la personne à retirer des vêtements, et bien d'autres actions encore parmi la grande quantité d’ordres auxquels ils apprennent à répondre.

Ils apprendront en plus de tout ceci, à obtempérer au doigt et à l’œil de leur maître, ainsi qu’à communiquer d’une manière spécifique avec ce dernier, selon son type de handicap. Une personne malentendante ne communiquera pas avec son chien d’assistance de la même manière qu’une personne malvoyante par exemple.

Dans quels types de handicap sont utilisés les chiens d’assistance ? À quels besoins répondent-ils ?

Comme dit plus haut, un chien d’assistance devra être dressé et s’adapter au type de handicap de son maître. Ces chiens sont utilisés dans de nombreuses situations :

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre