Vous êtes ici : Le dossiers du Mag du Chien > Conseils d'élevage du chien > Mon chien n’arrête pas d’aboyer : pourquoi et comment régler le problème ?

Mon chien n’arrête pas d’aboyer : pourquoi et comment régler le problème ?

Un chien n’aboie pas pour rien, n’oublions pas que c’est sa manière de communiquer. Cependant, ce moyen de communication peut, si cela devient trop fréquent, devenir une vraie nuisance sonore pour vous et votre entourage. Mais attention, votre compagnon ne devient pas bruyant juste pour vous embêter, il peut s’agir d’un problème de comportement et/ou d’environnement qu’il peut être important d’identifier, pour son propre bien-être.

Mon chien n’arrête pas d’aboyer : pourquoi et comment régler le problème ?

Pourquoi mon chien aboie ?

Identifier le problème d'aboiement intempestif

Comme vu plus haut, l’aboiement est une manière de communiquer. Mais que veut-il dire ?

Cela peut être pour protéger tout simplement son territoire. Le chien est un animal territorial, et dans certains cas, il va tout faire pour éloigner la moindre menace potentielle, ce qui se traduira par des aboiements successifs au moindre bruit ou au moindre passant. On retrouve ce comportement principalement chez les chiens adultes.

Le chien peut aussi être stressé ou peureux ; dans ce cas, il sera constamment sur la défensive, ce qui veut dire qu’il aboiera au moindre bruit par peur du danger. Dans ce cas, votre chien aboiera mais sans forcément aller vers le « potentiel agresseur » pour lui faire peur. C’est-à-dire que pour un passant par exemple, il aboiera depuis le fond du jardin, sans aller en confrontation direct avec le danger.

Il peut s’agir d’hyper activité, en effet, certains chiens sont constamment excités. Ils sur-réagissent donc au moindre bruit, plus par réflexe que par réelle volonté d’aboyer. Les chiens hyperactifs ont aussi tendance à être destructeurs (oreillers, pantoufles, etc...). On retrouve généralement ce comportement chez les chiens qui ont été mal sevrés, ce qui veut dire qu’ils ont été séparés de leur mère trop tôt. Leur mère n’a donc pas eu le temps de leur apprendre à se calmer et se contrôler.

Cela peut aussi être simplement du dialogue entre chiens : le chien du voisin aboie, le vôtre lui répond. N’oublions pas que le chien a une meilleure ouïe que nous, il peut entendre un chien aboyer au loin là où nous ne l’entendons pas.

Comment régler le problème ?

Dans le cas où il s’agit d’une réponse à un autre chien, ou si votre chien a tendance à surprotéger son territoire, vous pouvez tout à fait lui dire de se taire mais d’une voix calme, tout en le caressant. Quand le chien devient silencieux, donnez-lui une friandise, il associera ainsi le silence à la récompense au fur et à mesure. Vous pouvez aussi lui proposer une activité pour lui occuper l’esprit (le faire jouer, aller le promener, etc), toute chose qui peut le détourner de cette idée de s’occuper de son territoire.

Dans le cas d’un chien trop peureux ou hyperactif voire destructeur, la meilleure option reste de voir un comportementaliste. En effet, ce genre de problème peut lourdement impacter le bien-être du chien, et ces défauts ne passent que très rarement tout seul avec l’âge. Cependant vous aurez vous aussi votre rôle à jouer. Vous être le maître (ou la maîtresse) de votre chien, par conséquent, personne n’est plus apte à le rassurer, le calmer, l’apaiser que vous. Il suffit d’avoir la bonne manière de faire, que votre comportementaliste pourra vous enseigner.

Dans tous les cas, la première chose à faire est d’identifier la cause du problème.

Dans le cas où vous n’arrivez vraiment pas à la déceler, n’hésitez pas à faire appel à un comportementaliste, qui saura interpréter les problèmes de fond de votre chien et vous conseiller en conséquence.

L’ultime recours : le collier anti-aboiements

Dans le cas où aucune de ces solutions n’a fonctionné, il existe des colliers anti-aboiements, qui se vendent en animaleries. Certes, le terme peut faire peur car la plupart des gens n’ont entendu parler que de collier à décharge électrique. Mais il existe des colliers plus doux, qui envoient un spray de citronnelle dans la truffe du chiens lors de l’aboiement : sans douleurs, juste dérangeant.

Cependant, dans ce cas de dernier recours, mieux vaut consulter un vétérinaire. Si aucune de ces solutions n’a fonctionné, et que même l’aide d’un comportementaliste n’a pas suffi, il peut s’agir alors de souffrances physiques, pas forcément visibles à l’œil nu, qui poussent le chien à avoir ces aboiements compulsifs.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Z4hzER

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des chiens ...

  • Comment bien voyager avec son chien ? Comment bien voyager avec son chien ? Votre fidèle à compagnon à quatre pattes peut aussi faire partie du voyage lorsque vous partirez en vacances. Quel que soit votre moyen de transport, en voiture, en avion ou en train, vous devrez...
  • Comment savoir si votre chien est heureux ? Comment savoir si votre chien est heureux ? Les chiens n’ayant pas des sentiments humains, évoquer leur bonheur ou leur malheur relève de l’anthropomorphisme. Chez la gente canine, on parle plutôt de "bien-être". Afin de s’assurer...