Vous êtes ici : Le dossiers du Mag du Chien > Santé du chien > Empoisonnement de son chien : comment réagir ?

Empoisonnement de son chien : comment réagir ?

Lorsqu’un chien est victime d’un empoisonnement, son maître doit réagir de toute urgence mais avec discernement car certaines attitudes peuvent aggraver l’état de santé de l’animal et même entraîner sa mort. Mieux vaut donc connaître les différents symptômes qui peuvent laisser présager un empoisonnement afin de bien régir. Mais encore faut-il en identifier la cause car on ne doit pas appliquer les mêmes soins dans tous les cas. Faisons le point.

Empoisonnement de son chien : comment réagir ?

Empoisonnement du chien : les différentes causes

Un chien peut être empoisonné par :

  • Un produit ménager ou industriel toxique,
  • Une plante comme le muguet, l’acacia, le yucca, le laurier-rose, le ficus, le cyclamen ou encore l’hortensia, l’anémone et bien d’autres, certains d’entre eux étant mortels,
  • Un médicament destiné à l’humain,
  • Un poison comme un raticide par exemple,
  • Un aliment contaminé,
  • Un aliment de bonne qualité mais qu’il ne peut digérer car il ne lui est pas destiné.

A propos des aliments toxiques, l’un des meilleurs exemples est le chocolat noir qui contient un peu de caféine mais qui est très riche en théobromine, un alcaloïde. S’il est excellent pour l’Homme, il est en revanche extrêmement toxique pour le chien. En effet, 2 grammes seulement de chocolat noir par kilo peuvent entraîner une intoxication mortelle chez le chien, c’est-à-dire par exemple 30 g pour un animal de 15 kg. La moitié seulement peut entraîner la mort du chien si, en plus, il est allergique à l’un des composants du cacao !

Le maître de l’animal empoisonné peut immédiatement constater que son chien ne va pas bien du tout, sans pour autant en connaître la raison. Il est très important de ne pas banaliser l’état de l’animal et de réagir au plus vite mais en gardant impérativement son sang-froid afin de rassurer son petit compagnon.

Empoisonnement chez le chien : les symptômes

Différentes manifestations peuvent faire suspecter l’empoisonnement d’un chien. On peut par exemple constater :

Une élévation de la température corporelle du chien.

A noter qu’en temps normal, elle se situe entre 38,3 et 39,2°C. Au moindre doute, il est utile de prendre la température rectale de l’animal à l’aide d’un thermomètre approprié. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un signe spécifique à un empoisonnement, une forte fièvre est déjà la preuve que quelque chose ne tourne pas rond.

Un pouls supérieur à 180 pulsations par minute.

Cela justifie à lui seul une consultation en urgence. Pour examiner le pouls de son chien, le maître peut tout simplement poser sa main à gauche du thorax de son petit compagnon, et compter les battements de son cœur pendant 20 secondes. En multipliant le résultat par 3, il obtient approximativement le nombre de pulsations par minute (le pouls n’est pas toujours ultra régulier). Il est d’ailleurs important de noter si ce pouls est parfaitement régulier ou non afin d’en faire part au vétérinaire.

Une modification de la coloration de la langue et des gencives du chien.

Tout va bien si elles sont rosées. En revanche, si la couleur de la langue et des gencives vire au violet, au rouge sombre ou au contraire au blanc, il y a vraiment une raison de s’inquiéter. De même, une pression avec le pouce sur la gencive du chien, ne doit pas générer un blanchiment dont la durée excède 2 ou 3 secondes.

Le chien semble souffrir.

L’intoxication entraîne généralement des douleurs abdominales plus ou moins violentes.

En plus de ces manifestations, certains symptômes peuvent confirmer l’empoisonnement du chien, comme par exemple :

  • Une importante salivation,
  • Des vomissements,
  • Des diarrhées,
  • Des tremblements,
  • Un refus de s’alimenter,
  • Un halètement profond et qui perdure plus d’une demi-heure malgré la mise au repos de l’animal,
  • Une excitation inexpliquée,
  • Des difficultés respiratoires,
  • Des troubles cardiaques,
  • Une désorientation,
  • Des spasmes musculaires,
  • Des difficultés à la marche,
  • Une perte de l’équilibre au point que l’animal ne peut plus se tenir debout sur ses pattes,
  • Des saignements.

Le chien empoisonné ne ressent pas la totalité de ces symptômes, mais en tout cas plusieurs d’entre eux, et la liste varie en fonction du poison qu’il a ingéré.

Il est très important que le maître qui suspecte l’empoisonnement de son chien note scrupuleusement toutes les manifestations et les symptômes que présente son petit compagnon afin d’en faire part au vétérinaire. Il est tout aussi nécessaire de noter les heures et les durées de ces manifestations ainsi que leur évolution. Cela peut être d’une grande utilité au professionnel et lui permettre de diagnostiquer l’empoisonnement le plus rapidement possible.

Si le poison est identifié par le maître, il est évidemment indispensable d’apporter l’emballage ou le flacon lors de la consultation. Il faut en tout cas prendre au plus vite connaissance des indications portées sur le packaging tels que la composition exacte du produit mais aussi le numéro de téléphone du centre antipoison à composer sans délai.

Bien évidemment, le chien peut avoir été empoisonné à l’extérieur, au cours d’une de ses virées en solitaire. L’identification du poison est dans ce cas assez malaisée.

Comment réagir lorsque son chien a été empoisonné ?

Même si le maître n’a pas encore la confirmation que son chien est bien victime d’un empoisonnement, au moindre doute il doit impérativement :

  • Se rendre en urgence à la clinique vétérinaire de son secteur ou au cabinet de son vétérinaire habituel.
  • Appeler un centre antipoison ou composer le numéro indiqué sur l’emballage du produit suspecté.

A noter qu’en France, on dispose de deux centres anti-poisons vétérinaires, à savoir :

  • Le Centre Anti Poison Animal et Environnement de l’Ouest (CAPAE-Ouest) de Nantes (44) que l’on peut joindre au numéro 02 40 68 77 40
  • Le Centre National d’Informations Toxicologiques Vétérinaires (CNITV) de Marcy-L’Etoile (69) dont le numéro est le 04 78 87 10 40

Chaque centre antipoison spécialisé en santé animalière est joignable 24/24 et 7/7. Aucun des deux n’est subventionné. Seuls les dons volontaires du public et les cotisations des vétérinaires leur permettent de fonctionner. Les informations fournies ainsi que les conseils sont de haute qualité car ils sont communiqués par des Chercheurs ainsi que par des vétérinaires et des étudiants qui se destinent au métier de vétérinaire.

Chien empoisonné : ce qu’il ne faut pas faire

Afin de ne pas accélérer la circulation de la substance toxique dans l’organisme de l’animal il ne faut en aucun cas donner à boire au chien – que ce soit de l’eau ou du lait – ni même tenter de le faire manger.

Il ne faut jamais essayer de faire vomir un chien si l’on soupçonne qu’il est victime d’un empoisonnement car les vomissements peuvent entraîner une grave brûlure de l’œsophage.

On ne doit pas lui donner un médicament, de quelque type que ce soit.

Le chien est un animal gourmand bien connu pour sa gloutonnerie. Il est donc particulièrement exposé aux risques d’empoisonnement car il est capable de manger n’importe quoi, même s’il est parfaitement nourri par ses maîtres. Pour protéger son chien, il faut essayer dès son plus jeune âge de lui apprendre à n’accepter aucune nourriture provenant d’un inconnu et à ne pas manger ce qui ne lui a été donné par son maître. Ainsi, si ces principes fondamentaux sont parfaitement inculqués à l’animal, il ne prendra pas l’habitude de manger tout ce qu’il trouve lors de ses escapades, que ce soit en ville ou en pleine campagne.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : SaLCtr

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des chiens ...