Vous êtes ici : Le dossiers du Mag du Chien > Conseils d'élevage du chien > La leptospirose du chien : symptôme, diagnostic, traitement et prévention

La leptospirose du chien : symptôme, diagnostic, traitement et prévention

Transmissible à l’homme et pouvant atteindre un stade très grave, la leptospirose est une maladie infectieuse atteignant les chiens et se transmettant par l'intermédiaire des rongeurs. Des traitements existent mais il est fortement recommandé de prendre des mesures de prévention pour écarter tout danger, cette pathologie pouvant même être mortelle.

Leptospirose du chien

La leptospirose du chien : de quoi s’agit-il ?

La leptospirose est une maladie provoquée par la bactérie appelée leptospira qui se développe généralement dans le sol mais surtout dans les eaux stagnantes. Les rongeurs comme les rats, les hérissons, les ragondins, les sangliers et certains animaux d’élevage constituent les principaux réservoirs de bactéries. Celles-ci atteignent leurs reins puis passent dans les urines. Une fois que ces animaux urinent dans l’eau (mares, étangs, fossés, flaques, rivières), la contamination devient effective lorsque le chien s’y baigne.

Au moment des promenades, les leptospires entrent en contact avec le canidé par le biais des petites plaies cutanées, des muqueuses ou encore la peau. Un chien peut également être contaminé en mordant un rat ou en le mangeant.

Les symptômes de la maladie chez le chien

L’incubation dure quelques jours. La fièvre, les vomissements, le manque d’appétit ainsi que la fatigue constituent les premiers signes cliniques apparaissant chez l’animal. A savoir que la maladie atteint le foie ou les reins très rapidement, d’où l’importance d’une consultation vétérinaire d’urgence. En fonction de l’évolution de la maladie, plusieurs autres symptômes peuvent apparaître comme des douleurs abdominales, des hémorragies provoquées par les troubles de la coagulation, une insuffisance rénale aiguë qui cause soit une abondance d’urine ou au contraire, très peu d’urine. L’animal boit également une très grande quantité d’eau.

Le diagnostic de la leptospirose

Après avoir détecté les anomalies comme les douleurs abdominales, la déshydratation ou la fièvre, le vétérinaire procède à un bilan sanguin et à plusieurs autres analyses pour avoir la confirmation de la contamination par la bactérie. Il vérifiera notamment le manque de plaquettes sanguines qui est à l’origine de la hausse des globules blancs et des soucis de coagulation. Une hausse du taux de créatinine et de l’urée est également détectée. Des recherches sérologiques ainsi que des recherches bactériologiques peuvent enfin être entreprises dans une optique de mettre en évidence les leptospires.

Traitement et mode de prévention

Les leptospires peuvent être éliminés par l’intermédiaire d’un puissant traitement à base d’antibiotiques. Une hospitalisation peut être requise pour une mise sous perfusion qui dure un certain nombre de jours. Dans le cas où l’animal est touché par une insuffisance rénale, d’autres traitements seront certainement prescrits notamment une dialyse péritonéale.

A noter que le taux de mortalité dû à cette maladie est élevé, d’où l’importance de faire le traitement le plus tôt possible.

En ce qui concerne la prévention, la vaccination reste le meilleur moyen d’éviter la leptospirose du chien. Elle répond à un protocole comprenant plusieurs injections et s’effectue chez les chiots âgés de plus de trois mois. Tous les ans, un rappel de vaccin doit être fait. Pour les chiens à risque comme ceux qui vivent dans les environnements humides ou les chiens de chasse, le rappel s'effectue tous les six mois.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Site Internet

Texte

Code de sécurité à copier/coller : xYM9Yx

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers