Vous êtes ici : Le dossiers du Mag du Chien > Santé du chien > La castration du chien : avantages et inconvénients

La castration du chien : avantages et inconvénients

La castration du chien peut être effectuée pour répondre à une obligation légale, en prévention de certaines maladies ou parce que c’est la seule solution pour guérir l’animal. Elle est aussi parfois effectuée dans le but de modifier le comportement du chien. Quelles qu’en soient les raisons, la castration du chien présente bien plus d’avantages que d’inconvénients. Elle peut faire l’objet d’une prise en charge pour un chien assuré auprès d’une mutuelle santé pour animaux de compagnie.

La castration du chien : avantages et inconvénients

Stériliser un chien de catégorie 1 : une obligation légale

Depuis janvier 1999, la loi impose la stérilisation des chiens de première catégorie, c’est-à-dire les chiens d’attaque. Les propriétaires ont donc l’obligation de se mettre en conformité avec la loi dès que leurs chiens ont atteint l’âge de la puberté.

La castration du chien une fois effectuée, il convient de faire établir une attestation par le vétérinaire.

Castrer un chien : un acte préventif

Certains mâles canins sont particulièrement exposés aux risques de développer certaines pathologies hormonodépendantes que la castration permet d’éviter.

La plus fréquente est l’hyperplasie bénigne de la prostate. Il s’agit d’une affection causée par un dérèglement de la production de testostérone chez le chien qui se manifeste par une augmentation de la taille de la glande prostatique. L’animal atteint d’hyperplasie ne présente pas systématiquement de signes cliniques. A plus ou moins long terme, en l’absence de traitement, une inflammation, des kystes ou des abcès peuvent apparaître. Après l’âge de 9 ans, plus de 90 % des chiens mâles sont concernés par cette pathologie qui touche déjà entre 5 et 8 chiens sur 10 âgés de plus de 5 ans. La castration est préventive, mais elle fait aussi partie du protocole de soins mis en place lorsqu’un chien est atteint d’hyperplasie bénigne de la prostate.

Faire castrer son chien permet aussi de prévenir la hernie périnéale, les abcès des glandes anales ainsi que les tumeurs :

  • Périanales,
  • Testiculaires.

L’évitement de ces pathologies grâce à la castration préventive n’est pas de 100 %, mais de nombreux chiens castrés sont tout de même épargnés.

Castration du chien : une solution thérapeutique

Nous l’avons souligné précédemment, la castration du chien est l’un des traitements de l’hyperplasie bénigne de la prostate. Cette intervention permet également de traiter cette maladie ainsi que des pathologies testiculaires comme l’inflammation, la torsion et la tumeur.

De même, lorsqu’un dysfonctionnement hormonal est à l’origine du syndrome de féminisation couplé à une tumeur testiculaire, la castration de l’animal fait partie du traitement. Il faut noter que les risques de tumeur testiculaire sont près de quinze fois plus élevés chez les chiens cryptorchides, c’est-à-dire dont un ou les deux testicules n’ont pas migré dans le scrotum. Les testicules intra-abdominaux justifient la castration du chien.

Stérilisation du chien : des effets positifs sur le comportement

Chez le chien mâle au comportement difficile, la castration présente bien des avantages. Elle inhibe les ardeurs sexuelles de l’animal. Par voie de conséquence, le chien castré change de comportement. Il devient plus calme. Son maître constate peu après l’intervention que son chien :

  • Ne fugue plus,
  • Diminue son marquage urinaire,
  • Ne se lance plus à la conquête des chiennes en chaleur,
  • Ne semble plus attiré par le vagabondage,
  • Ne se bat plus avec ses congénères si ce n’est de façon très épisodique.

Après la stérilisation, le chien change de comportement. N’étant plus enclin à vagabonder, il cesse de représenter un danger sur les routes. Les chiens qui errent peuvent en effet être à l’origine d’accidents de la route extrêmement graves.

Un chien castré vit plus longtemps car il est moins malade.

Pour que dans une meute les chiens de chasse cessent de se battre, il est recommandé de faire stériliser la totalité des mâles dès qu’ils ont atteint l’âge de la puberté. Le conseil tient également lorsque l’on possède plusieurs chiens mâles à la maison. Il faut compter 150 à 200 € pour faire castrer un chien. Cet acte est remboursé par les assurances animalières.

Castration du chien : des inconvénients peu nombreux

Le chien castré est beaucoup plus tranquille qu’un mâle entier. Mais il a tendance à se sédentariser. Il est donc important que son maître intègre dans son emploi du temps hebdomadaire, voire quotidien, des parenthèses sportives qu’il peut partager avec son fidèle compagnon. L’activité physique augmente la dépense énergétique. Associée à un rééquilibrage alimentaire, elle est donc capitale pour contrer le principal inconvénient de la castration chez le chien, à savoir la prise de poids.

Le risque d’embonpoint s’explique par la sédentarisation mais aussi par l’augmentation de l’appétit chez l’animal pouvant résulter de la stérilisation. Le profil du chien peut s’en trouver modifier si son maître n’y prend pas garde. En plus de veiller à ce que l’animal soit suffisamment actif, il est tout aussi indispensable de réduire peu à peu ses portions de nourriture. C’est d’autant plus important que la prise de poids chez le chien castré peut aussi être due aux modifications hormonales qu’entraîne la stérilisation.

Une petite visite chez le vétérinaire permet au maître de recueillir tous les conseils nécessaires pour que son chien ne grossisse pas après avoir été castré.

Plus rarement, le pelage d’un chien stérilisé peut perdre un peu de sa brillance naturelle. Mais en apportant tout le soin nécessaire au pelage avec des shampooings adaptés, on peut conserver son soyeux et améliorer son aspect esthétique.

Enfin, contrairement aux idées reçues qui ont la dent dure, le chien castré n’a aucun état d’âme. Il ne ressent aucune frustration à ne plus avoir d’activité sexuelle du fait qu’il ne subit plus les effets de la testostérone. Ce qui est totalement différent chez un chien entier. Celui-ci peut en effet mal vivre ce manque si son maître l’enferme afin que l’animal ne parte plus à la recherche de chiennes en chaleur.

En dehors des cas pathologiques ou de l’obligation légale, la castration du chien doit être envisagée après réflexion. L’ablation testiculaire est un acte définitif. L’animal ne pourra donc assurer sa descendance. Le maître qui souhaite faire reproduire son chien peut opter pour une stérilisation réversible, c’est-à-dire à titre provisoire, en optant la castration chimique par implant qui coûte environ 100 €. Il ne faut pas hésiter à en parler avec le vétérinaire.

Quel que soit le mode de castration choisi, les mutuelles animalières peuvent rembourser partiellement ou totalement les frais engagés pour l’anesthésie, l’intervention, les traitements, les consultations. Grâce à un comparateur d’assurances pour chien, il est facile d’obtenir plusieurs offres et de comparer les différentes formules proposées.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : QhBStQ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des chiens ...