Vous êtes ici : Le dossiers du Mag du Chien > Autour du chien > Chien d’assistance : dans quels cas y recourir, pour quel type de handicap ?

Chien d’assistance : dans quels cas y recourir, pour quel type de handicap ?

En plus d’être de formidables compagnons de vie, les chiens peuvent également jouer un grand rôle d’assistance pour les personnes souffrant d’un handicap les empêchant d’être totalement indépendantes. En effet, l’intelligence, la fidélité et la capacité d’écoute de certains types de chiens permettent de faciliter la vie de ces personnes, en plus de leur apporter un soutien moral quotidien.

Chien d’assistance : dans quels cas y recourir, pour quel type de handicap ?

Quels types de chiens utilise-t-on en tant que chien d’assistance ?

Tous les chiens ne sont pas aptes à devenir des chiens d’assistance. Des qualités bien spécifiques seront recherchées auprès du chien pour qu’il puisse répondre au mieux aux attentes et besoins de son maître. On aura ainsi besoin que le chien soit :

  • d’une nature non agressive, pour éviter une situation de conflit entre le chien et un autre de ses congénères, voire un autre être humain, que le maître handicapé ne pourrait potentiellement pas gérer,
  • une bonne capacité d’apprentissage, pour pouvoir lui inculquer tous les ordres complexes et hors du commun qu’un chien "classique", ne pourrait pas ou aurait beaucoup de mal à apprendre, et ainsi pouvoir aider son maître au mieux avec son handicap,
  • une très bonne réactivité aux sons et autres signaux envoyés par son maître. Il s’agit d’un point extrêmement important, puisqu’un maître malentendant par exemple ne pourra pas forcément se faire comprendre avec des mots que la plupart des maîtres peuvent utiliser quotidiennement pour communiquer avec leur chien.

Des races de chiens ont donc été sélectionnées selon ces critères ; après tout un processus de dressage, ils sont parfaitement capables de remplir toutes ces exigences. Les principales races utilisées sont donc les labrador, golden retriever, malinois belge et malamute d’Alaska.

Comment se déroule le dressage d’un chien d’assistance ?

Le chien choisi pour devenir un futur chien d’assistance sera principalement repéré pendant qu’il est encore chiot, après qu’il ait été longuement observé par des professionnels et jugé apte à développer les capacités nécessaires. En effet, la phase de dressage est longue et complexe à assimiler, elle peut durer de 6 à 12 mois.

Cependant, il se peut que dans certains cas, ce soit le chien que possède déjà la personne handicapée que l’on forme à devenir son futur assistant, encore une fois seulement s'il en est jugé apte. Certaines associations travaillent même avec des chiens abandonnés ou de garde.

Les chiens suivront donc un long processus d’apprentissage, durant lequel ils apprendront toutes sortes d’actions, très inhabituelles pour un chien. L’intelligence de ces derniers en surprendra plus d’un, puisqu’ils apprennent par exemple à traîner une chaise roulante sur de courtes distances, à ouvrir ou fermer des portes, à sonner à des portes, allumer ou éteindre des lumières, ouvrir ou fermer des tiroirs, attendre à un passage piéton et traverser au bon moment, aller chercher des objets ou même aider la personne à retirer des vêtements, et bien d'autres actions encore parmi la grande quantité d’ordres auxquels ils apprennent à répondre.

Ils apprendront en plus de tout ceci, à obtempérer au doigt et à l’œil de leur maître, ainsi qu’à communiquer d’une manière spécifique avec ce dernier, selon son type de handicap. Une personne malentendante ne communiquera pas avec son chien d’assistance de la même manière qu’une personne malvoyante par exemple.

Dans quels types de handicap sont utilisés les chiens d’assistance ? À quels besoins répondent-ils ?

Comme dit plus haut, un chien d’assistance devra être dressé et s’adapter au type de handicap de son maître. Ces chiens sont utilisés dans de nombreuses situations :

  • pour personnes malvoyantes :ce sont certainement les chiens d’assistance les plus connus. Également appelés "chiens guides d’aveugles", ces chiens d'assistance pour personnes malvoyantes aident leur maître à se diriger correctement lors d’un déplacement, lui permettant d’éviter les obstacles et les personnes qu’ils croisent. Ces braves compagnons deviennent les nouveaux yeux de leur maître en quelque sorte.
  • pour personnes malentendantes : ces chiens deviennent plutôt les nouvelles oreilles de leur maître, puisqu’ils seront dressés à réagir au moindre son, et à aller chercher leur maître pour l'amener à la source du bruit : un réveil, un bébé qui pleure, une sonnette, une alarme, etc. Le chien est constamment en alerte, il observe et écoute tout autour de son maitre, et peut toucher la jambe du maitre pour lui indiquer, notamment, un vélo arrivant derrière. Il apprend aussi les bases de la langue des signes auprès, par exemple, de l'association Les chiens du silence qui éduque admirablement ces chiens pour malentendants.
  • pour personnes ayant un handicap physique : ces chiens sont dressés pour pouvoir aider des personnes ayant du mal à se déplacer. Cela peut être des actions comme tirer une chaise roulante, ou tout simplement ouvrir ou fermer un porte, aller chercher un objet en particulier, allumer ou éteindre une lumière, etc.
  • pour les situations urgentes : la principale fonction de ces chiens d’assistance est d’être aptes à aller chercher des secours si la situation l'impose. Ils accompagnent souvent les personnes âgées, ainsi que les personnes atteintes de diabète ou encore ayant des problèmes cardiaques.
  • pour thérapie assistée par animal : ces chiens reçoivent un dressage très particulier, puisque leur but est de créer un lien thérapeutique avec une personne. Ils sont beaucoup utilisés dans les centres de soins pour les addictions, ainsi que dans les maisons de retraite, ou même auprès de personnes souffrant d’un handicap intellectuel ou mental.
  • pour personnes atteintes d’autisme : ce sont des chiens que l’on appelle thérapeutes, puisqu’ils assistent leur maître en lui permettant d’améliorer sa façon de communiquer en lui apportant un lien sensoriel, en plus de le protéger. Ces chiens nouent des liens très forts avec leur maître.
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Site Internet

Texte

Code de sécurité à copier/coller : JH32LH

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des chiens ...