Vous êtes ici : Le dossiers du Mag du Chien > Santé du chien > Le tétanos chez le chien : symptômes, causes, traitements et prévention

Le tétanos chez le chien : symptômes, causes, traitements et prévention

Le tétanos est une maladie bien connue qui fait des ravages chez les mammifères. Si les humains et des animaux comme les chevaux sont extrêmement sensibles à cette maladie, d’autres mammifères comme les chiens ou les chats le sont beaucoup moins, ce qui ne les empêche néanmoins pas d’être contaminés par cette maladie qui peut devenir très grave, voir mortelle dans le pire des cas, si elle n’a pas été soignée à temps. Mais quels sont les symptômes de cette maladie, comment réagir, et comment la traiter ? Toutes les réponses dans cet article.

Le tétanos chez le chien : symptômes, causes, traitements et prévention

Les causes du tétanos : comment le chien le contracte ?

Le tétanos est une maladie issue d’une contamination bactérienne, par une bactérie que l’on appelle Clostridium tetani ou plus couramment bacille tétanique qui produit une puissante neurotoxine : la tétanospamine.

Cette bactérie est sporulée, ce qui veut dire que lorsqu’elle se trouve dans une situation non optimale pour survivre, elle est capable de se mettre sous forme de spore, qui sera capable de survivre durant de très longues périodes (parfois des années entières), dans de très mauvaises conditions, notamment dans la terre (on parle alors de maladie tellurique), et également dans des excréments d’animaux ou dans le fumier.

Mais le tétanos est principalement connu pour se transmettre via des objets rouillés, et en effet, sous sa forme de spore, la bacille tétanique survit parfaitement bien dans la rouille. Il faudra cependant pour contaminer sa victime qu’elle dépasse sa barrière cutanée (sa peau), à travers une plaie.

Les symptômes du tétanos : comment se manifeste-t-il ?

Les symptômes cliniques du tétanos mettent en moyenne trois à douze jours à se déclencher, mais cela peut prendre jusqu’à trois semaines. Il existe deux formes de contamination :

La forme localisée

Cette forme est la moins grave et la plus rapide à soigner. La zone par laquelle la bactérie s’est infiltrée présente une contraction permanente des muscles, on pourra donc observer une raideur dans la patte du chien, par exemple.

Cette forme d’infection pourra être facilement traitée, et le chien mettra généralement quelques semaines à s’en remettre.

La forme généralisée

La forme généralisée du tétanos est beaucoup plus grave, puisque celui-ci s’étendra sur l’ensemble du corps de l’animal, et sera beaucoup plus difficile et long à traiter. On pourra alors observer dans les cas les moins graves :

  • une rigidité de tous les muscles du corps, notamment des pattes, ce qui entrainera pour le chien une grande difficulté à se déplacer, et une queue souvent recourbée,
  • une contraction des muscles autour du globe oculaire, ce qui aura pour effet d’enfoncer l’œil dans son orbite,
  • une contraction des muscles du visage, ce qui aura pour effet de dresser les oreilles sur la tête du chien, ainsi que d’étirer les muscles de la gueule, donnant l’effet que le chien "sourit" en permanence.

Dans les cas les plus graves, on pourra observer ces symptômes :

  • contraction des muscles du visage encore plus intense, le chien ne "sourit" plus mais a la gueule ouverte en permanence,
  • augmentation du rythme cardiaque,
  • augmentation de la température corporelle, pouvant monter jusqu’à 42°C au lieu de 38 à 38,5°C normalement,
  • contraction extrêmement importante des muscles des pattes, empêchant le chien de se tenir debout,
  • contraction des muscles de la gorge, empêchant le chien de déglutir, provoquant ainsi une hyper-salivation,
  • changement de comportement du chien devenant très angoissé en permanence,
  • contractures musculaires aggravées à la moindre stimulation (au toucher, au son ou à la lumière),
  • si la maladie a atteint le cerveau, des spasmes musculaires très fréquents ainsi que des crises de convulsion,
  • dysfonctionnement des muscles respiratoires, pouvant provoquer de graves problèmes de respiration, et pouvant ainsi provoquer la mort.

Le traitement du tétanos : comment le soigner ?

La première chose à faire lorsque l’on décèle les premiers symptômes du tétanos chez un chien, qu’il soit localisé ou généralisé, est bien évidemment de l’emmener au plus vite chez le vétérinaire.

Les traitements pour soigner le tétanos sont longs et coûteux, mais heureusement des assurances proposent des aides financières pour les soins de cette maladie.

Une fois le diagnostic posé par le vétérinaire, le principe du traitement sera de combattre la neurotoxine produite par le bacille tétanique, ainsi que la bactérie elle-même.

La bactérie sera donc traitée à l’aide d’antibiotiques, tandis qu’on luttera contre la neurotoxine avec un sérum antitétanique. La plaie devra être parée par le vétérinaire (c’est à dire qu'il devra retirer chirurgicalement les parois nécrosées) puis nettoyée. On lui donnera également des décontractants musculaires pour détendre les muscles et limiter les spasmes.

Si le chien n’est pas trop gravement atteint, la suite du traitement pourra se faire à votre domicile. Il faudra placer votre compagnon dans une pièce calme et sombre pour éviter toute stimulation qui pourrait lui provoquer des spasmes musculaires, et lui donner les médicaments prescrits par le vétérinaire jusqu’à la guérison, qui prend généralement un bon mois, même si les premières améliorations se feront sentir dès la première semaine. Durant cette période, il faudra régulièrement changer le chien de position pour éviter que des escarres apparaissent, et le nettoyer très régulièrement ainsi que son environnement car il fera ses besoins sur lui de manière non contrôlée.

Dans les cas les plus graves cependant, c’est à dire quand le système respiratoire, et/ou le cerveau sont touchés et que le chien est sous alimenté et/ou déshydraté, le chien sera hospitalisé durant tout le temps du traitement. Il sera perfusé s'il a besoin d’être réhydraté, une sonde gastrique sera posée si il a besoin d’être réalimenté et un respirateur artificiel lui sera installé si son système respiratoire est paralysé.

Les chiens atteints du tétanos sous sa forme localisée ont 90 % de chance d’être entièrement guéris, tandis que malheureusement, les chiens atteints du tétanos sous sa forme généralisée n’auront que 50 % de chance d’être entièrement guéris.

La prévention du tétanos : comment l’éviter ?

Tout comme chez les humains, le tétanos du chien peut être prévenu par un vaccin. Même si il n’est pas efficace à 100 %, il réduit tout de même grandement les risques. Ce vaccin est fortement conseillé pour les chiens habitant dans des zones rurales, dans lesquelles la bactérie est plus présente qu’en zone urbaine (la bacille tétanique survit très bien dans la terre et le fumier).

En plus du vaccin, la meilleure chose à faire est de régulièrement inspecter votre chien, et de nettoyer la moindre plaie à l’eau oxygénée pour que tout germe soit éliminé le plus rapidement possible.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : XAhQD9

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A propos des chiens ...