Vous êtes ici : Le dossiers du Mag du Chien > Conseils d'élevage du chien > Apprentissage du chiot : 5 règles de base à apprendre à votre petit chien

Apprentissage du chiot : 5 règles de base à apprendre à votre petit chien

Pour ne pas avoir à gérer des problèmes de débordement et de désobéissance plus tard, les chiens doivent être éduqués dès leur plus jeune âge. Et alors que certains maîtres choisissent de confier cette responsabilité à un éducateur canin, d’autres s’en chargent eux-mêmes. Suivez le guide.

Apprendre au chiot à répondre à son nom

Après avoir hésité entre trois races de chiens, vous avez fini par craquer pour un labrador. Vous avez même déjà décidé de l’appeler Rocky. Mais encore faut-il qu’il réagisse lorsque vous l’appelez et qu’il accourt vers vous. De plus, la réussite de l’éducation d’un chiot dépend entièrement de l’assimilation de son nom. Une petite astuce ! Facilitez-vous la vie en lui donnant un sobriquet composé de deux syllabes maximum.

Apprentissage de la laisse pour le chiot

L’apprentissage se fera bien sûr dans un endroit calme et tranquille. Vous devez d’ailleurs vous armer de beaucoup de patience, car il se peut que vous deviez l’appeler à plusieurs reprises par son nom avant que le chiot ne se tourne vers vous. Et lorsque ce sera le cas, n’hésitez pas à récompenser l’animal. Montrez-lui combien vous êtes content de sa réactivité. Usez des "c’est bien Rocky", "oui Rocky". Toutes les fois que vous interagirez avec lui, prononcez toujours son nom.

Apprendre la propreté à son petit chien

C’est généralement l’apprentissage de la proprété que les maîtres redoutent le plus, car une fois que les mauvaises habitudes s’installent, il sera par la suite très difficile de remettre le chien sur le droit chemin. D’où la nécessité de s’y prendre le plus tôt possible, plus précisément entre quatre et six mois. Autrement, le toutou risque de faire régulièrement pipi et caca dans votre maison ou dans votre appartement. Le secret de la réussite de cette entreprise dépendra surtout de votre sens de l’anticipation de ses besoins.

Et déjà à titre indicatif, que ce soit pour la grosse ou pour la petite commission, un chien a besoin d’aller au petit coin en moyenne toutes les deux heures. Vous devriez d’ailleurs très facilement identifier cet instant puisqu’en observant l’animal vous vous apercevrez qu’il hume et renifle chaque recoin de la maison. Sans plus attendre, profitez-en pour l’emmener dans un parc pour chien où il pourra enfin se soulager. Et n’oubliez surtout pas de le féliciter. Imposez-lui un rituel en programment à des heures fixes ses sorties "besoins". Les trois moments clés sont souvent au réveil, après le repas du midi et en soirée avant le coucher.

Apprendre à votre chiot à porter un collier et à marcher en laisse

Toutefois aucune balade ni sortie à l’extérieur ne sera possible sans l’indispensable laisse. Et ici, l’objectif est aussi de le familiariser avec cet accessoire. C’est pourquoi avant de lui mettre la laisse pour la promenade en extérieur, commencez d’abord à l’habituer à porter son collier. Étrangleur, classique ou encore harnais, peu importe le modèle que vous avez choisi, le chiot, essayera sans doute pendant les premiers jours d’enlever son collier. Serrez suffisamment pour que le toutou ne puisse pas y passer ses pattes, il risquerait de se blesser.

Une fois que le chien s’y est adapté, vous pourrez enchaîner par l’apprentissage de la marche en laisse. Et pour qu’il mémorise bien les ordres classiques à savoir la petite traction légère ou les mots "au pied", entraînez-vous d’abord au calme en intérieur, ou dans votre jardin. Les bruits de circulation peuvent le distraire, mais surtout l’effrayer, surtout s’il n’y est pas habitué. La laisse ne doit jamais être tendue, mais de préférence légèrement flottante.

Apprendre à votre chiot le respect de son espace

Même si vous avez envie que votre nouvel animal de compagnie partage chaque moment important de votre quotidien, un chiot doit disposer de son espace intime tant pour son équilibre que pour son bien-être. C’est généralement un endroit au calme dans la maison où seront installés son panier et sa gamelle. Il est en effet important de limiter les territoires de chacun, pour que le chien n’envahisse pas les lieux de vies de ses propriétaires.

D’autre part, c’est aussi un moyen très efficace pour le tenir à l’écart de vos invités si vous recevez vos amis et vos proches par exemple. L’usage d’une longe sera nécessaire tout au long de cet apprentissage puisque c’est par l’intermédiaire de ce cordon que vous lui montrerez les limites de son espace, ainsi que les frontières des vôtres. Multipliez les va-et-vient entre les deux zones et répétez l’exercice jusqu’à ce qu’il comprenne.

apprendre la socialisation au chiot

Apprendre la socialisation à votre chiot

Quand un chien n’a pas été socialisé dès son plus jeune âge, sa vie en communauté peut être très difficile. Sans parler des conséquences sur son caractère. Est-ce que votre chiot est peureux ? Agresse-t-il les personnes qui lui sont étrangères et les autres chiens ? Est-ce qu’il est nerveux lorsque vous l’emmenez dans un endroit qu’il ne connaît pas ? Le toutou est-il trop possessif avec ses affaires ? Se laisse-t-il facilement approcher par le toiletteur ou par le vétérinaire ?

Si vous êtes en face de ces signes, vous devez réagir au plus vite et vous occuper de sa socialisation. Dès son premier mois pensez à l’habituer progressivement à différentes odeurs, bruits, lieux, les autres chiens, sans oublier les animaux domestiques dont notamment le chat. Emmenez le régulièrement dans des endroits très fréquentés où il y a beaucoup de monde.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : PwZMX6

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers